Going out in Geneva: What to expect, and our suggestions

Pubs in Geneva tend to be expensive. Expect to pay about 9 CHF for a pint of import lager and 12 CHF for a Guiness. Happy hour is a good solution. Pickwicks is an Graduate Institute classic, and happy hour (half price drinks from 18.30-19.30) is quite popular with thirsty students. Other pub options include Grand Duke Pub (Pâquis), Sports Bar (Pâquis), Lord Jim (Pâquis), Britannia (Cornavin), Charly O’Neils (Avenue Went), Spring Brothers (Old Town), Mulligans (near Manor), Lord Nelson (City Center: place du Molard). A popular aspect of pubs in Geneva is that you’ll always find a TV showing football, tennis and cricket, etc.

Les Brasseurs

A nice alternative to pubs is the more Bavarian-style Les Brasseurs, just opposite the railway station. They brew their own beer, and if you buy it with friends (or alone, we won’t judge) a “colonne” of 3.5 or 10 litres offers a good alternative to “per pint” pricing. You find the same type of establishment down in the city centre (Brasseurs du Molard) or in the “Les Grottes” district. Lady Godiva, just opposite Uni Mail building is a nicely strange mix of a modern and fashion pub, boasts an impressive list of beer on tap, and has been the site of many impromptu Graduate Institute weekend gatherings.

La Terrasse

La Terrasse is an outdoor bar at the lakeside that is open during the spring and summer months. It draws a variety of students and professionals looking to relax by the lake after a long day. Its not cheap, but it is definitely a beautiful place to sit beside the lake, enjoy the sunshine and have a drink, coffee etc. Tropical corner is also a nice place to spend a summer afternoon on the lake shore (open only during the summer season) drinking rosé or home-made green tea. Walk there from Rive following the lake, direction France (10-15 minutes).

Rue de l’Ecole de Médecine

Rue de l’Ecole de Médecine in Plainpalais, near the Uni Mail building, is where you’ll find a few student-friendly bars (Ferblanterie, Café Metis, Café du Lys, etc.) which are comparatively cheap, and where UNIGE students traditionally hang out. Closeby, you will find the Calamar (beginning of boulevard Carl Vogt) a hip student bar that is also good for lunch and dinner.

Café de la Pointe

Café de la Pointe is a favorite of Swiss/Genevois students, near the Hôpital Cantonal (Boulevard du Pont d’Arve). You will find 2 or 3 dozen varieties of shooters that are prepared on the spot. You never know what’s inside and you’d better not try to understand their names, but if you get lucky, one or two shots are enough to shake your blood (5 CHF per shot).

Brasserie des Halles de l’ile

Brasserie des Halles de l’ile is another cool spot on a type of island which can be accessed via stairs from Pont de la Coulouvreniere or via the tram stop Bel-Air and walking 5 min. It’s a restaurant on one side but also a lounge-bar which fills every Thursday-Saturday night. It’s a place to go for a quick drink or to pre-drink before heading to one of the clubs. The terrace area outside is really nice in the summer and overlooks the water.

Place du Bourg de Four

Place du Bourg de Four in Old Town is the epicentre of the medieval district and offers many bars and nice “terrasses” during the summer: La Clémence, Demi Lune, Le Studio. From there if you walk up the Grand Rue, you get to the Roi Ubu a more alternative and underground-style bar with good beer and low prices.

Plainpalais

In the Plainpalais district, you can head over to Circus for a glass of wine or Café Cuba for a mojito. These places can get pretty packed during the week-end. Le Chat Noir, located in Carouge, is an institution in Geneva for the underground music scene.

Rue basses

The downtown shopping district, known as the “rues basses”, used to offer a vast selection of trendy cafés and bars. Only a few have not yet been transformed into luxury watch shops. Alhambar, rue de la Rotisserie is a funny and kitsch place, serving cocktails and often proposing live DJ sessions. L’Antidote, located in the same street, is the gathering place for dynamic young bankers, maybe slightly too posh, but worth giving a try. You can also pop in to BBM 2 and L’Armoire, for a glass of wine. On the way towards Old Town from the Bel-Air fountain, you will find “La théière qui rit” (the laughing tea pot) serving a selection of teas and hot chocolate and a little further, Les Salons de Théophile proposing a good selection of spirits in a dark and warm atmosphere.

Clubs in Geneva

What about clubbing? One has to understand that Geneva is primarily a city for bankers and diplomats, people with children and a quiet life; finding a nice clubbing spot can therefore prove to be a slightly challenging endeavor… For the bravest among you here’s a short list. Monte Christo will suit those looking for Latin sounds; ladies, be prepared to face audacious (i.e. sticky) salsa-dancing young men. The MaD de Genève (not be be confused with the Mad de Lausanne) also proposes salsa nights, which are quite nice.

On the high end of the spectrum is the Java club, located in the basement of the Kempinski hotel is the preferred choice of Geneva’s golden young crowd. Doormen demonstrate the opposite of courtesy, and admit only those who regularly spend amounts close to a month scholarship or those dressed like they are heading to Paris’ Fashion Week. B club and Platinium offer similar experiences, while White and Silver attracts a slightly older crowd (30-35). There is also La Sip, a bar on Rue de Vieux-Grenadiers which doesn’t usually charge cover, plays hip-hop/top 40 music, and has a dangerous cocktail “la sip cocktail” for 10 franc. You can also go to Shakers at the end of rue du Mont-Blanc area, most of the crowd is either international students or expats.

La Pirogue is a hip-hop and R&B spot. Le Trois Huit, pretty far from the city centre and on the way to near-by France, is a cheaper alternative, and mixes bankers with French farmers. Moa, in Vernier, and Bypass, in the Acacias-Praille district, are more affordable places (except for the cover, about 20 CHF), have good music, good parties, but are located in a more industrial districts. You might need patience, or a car to get there.

Or, Lausanne

You will surely discover many other places that suit you. A must-do is partying at least once in Lausanne. Smaller city, full of students so prices are much cheaper and the atmosphere is more relaxed. You don’t need to suit-up to get in a club. Here are just a few names of bars and clubs you may enjoy in Lausanne: Bleu Lézard, Lapin vert, King’s pub, Cult, Amnesia, Mad, and Atelier Volant.

Les pubs ont tendance à être chers à Genève. Attendez-vous à payer plus de 9 CHF pour une pinte de bière importée et jusqu’à 12 CHF pour une pinte de Guiness. Les 5 à 7 (Happy Hour) sont une bonne solution pour économiser. Pickwicks est un grand classique pour les étudiants de l’IHEID, car les bières sont à demi-prix entre 18h30 et 19h30. Il y a également d’autres alternatives, comme le Grand Duke Pub, Sports Bar, Lord Jim (tous dans Paquis), Britannia (Cornavin), Charly O’Neils (Avenue Went), Spring Brothers (Old Town), Mulligans (près de Manor), Lord Nelson (City Center: place du Molard). Un des aspects attrayants des pubs genevois est qu’ils diffusent des matchs sportifs (football, tennis et criquet, par exemple). Si vous n’êtes pas fan de pubs, essayez Les Brasseurs, situé devant la Gare Cornavin. Ils brassent leur propre bière et si vous voulez partager avec vous amis (ou pas, nous ne vous jugerons pas) vous pouvez acheter une colonne de bière de 3,5 ou 10 litres, la bière revient moins chère qu’à la pinte… Vous trouverez le même type d’établissements au centre-ville (brasseur du Molard) ou dans le district des Grottes. Lady Godiva, en face d’Uni Mail est un heureux et étrange mélange de pub moderne et traditionnel qui offre une impressionnante liste de bières.

La Terrasse

La Terrasse est un bar est un bar extérieur près du Lac Léman qui est ouvert pendant le printemps et l’été. Les prix ne sont pas abordables, mais l’endroit est définitivement très bien situé avec une vue magnifique sur le lac et pour profiter du soleil en prenant un verre ou un café. Tropical Corner est aussi un bel endroit pour profiter des après-midi ensoleillés tout en dégustant un verre de rosé ou un thé vert fait maison. Vous pouvez vous y rendre à partir de Rive en suivant le lac en direction France (10-15 minutes).

La rue de l’Ecole de médecine

La rue de l’Ecole de médecine dans Plainpalais, près d’Uni-Mail, est un bon endroit pour trouver des bars pour les étudiants ((Ferblanterie, Café Métis, Café du Lys, etc.). Les prix sont, en comparaison, plutôt bas et les étudiants UNIGE s’y retrouvent après les cours. Tout près, vous trouverez le Calamar (sur le boulevard Carl Vogt), un bon endroit pour prendre le déjeuner et le diner entre étudiants.

Le Café de la pointe

Le Café de la pointe est un des endroits préférés des étudiants suisses/genevois, et est situé près de l’hôpital Cantonal (Boulevard du Pont d’Arve). Vous y retrouverez deux ou trois douzaines de variétés de shooter déjà préparés. Vous ne savez jamais ce qu’ils contiennent et n’essayez pas de comprendre leurs noms, mais si vous êtes chanceux, un ou deux shooter seront suffisant pour vous réchauffer (5 CHF par consommation).

La Brasserie des Halles de l’île

La Brasserie des Halles de l’île est un autre endroit sympa situé sur une île accessible par un escalier sur le Pont de la Coulouvreniere ou via l’arrêt de tram Bel-Air (à cinq minutes à pied). D’un coté, c’est un restaurant, mais de l’autre, c’est un bar lounge particulièrement apprécié les jeudis et vendredis soirs. C’est un bon endroit pour une courte sortie avant d’aller en boite. La terrasse extérieure est superbe pendant l’été, avec sa vue sur la rivière.

La Pace du Bourg de Four

La Pace du Bourg de Four dans le vieille ville est l’épicentre du district médiéval et offre un choix varié de bars et de terrasse pendant l’été : La Clémence, Demi Lune, Le Studio. A partir de là, montez la rue Grand et vous arriverez au Roi Ubu, un bar de style plus alternatif, voire underground qui sert de la bonne bière à prix abordables.

Plainpalais

Dans le district de Plainpalais, vous pouvez essayer le Circus pour un verre de vin ou alors le Café Cuba pour un mojito. Cela étant dit, ces endroits peuvent être très fréquentés pendant la fin de semaine. Le Chat noir, situé à Carouge, est une véritable institution genevoise pour la musique underground.

Rue basses

Le district du centre-ville, l’endroit où magasiner connu sous le nom de ‘rues basses‘, offre une vaste sélection de cafés et de bars, même si nombre d’entre eux ont été transformés en boutiques de montres de luxe… Alhambar, sur la rue de la Rôtisserie est un entre drôle et un peu kitsch, où des cocktails sont servis et des séances avec un DJ sont proposées aux clients. L’Antidote, située sur la même rue, est l’endroit où se rencontrent les jeunes banquiers dynamiques (alors si vous cherchez une façon de financer vos études…), un peu cher, mais mérite d’être essayé au moins une fois. Pour un verre de vin, il y a toujours l’Armoire et BBM2. Sur le chemin de la vieille ville à partir de la fontaine de Bel-Air, vous tomberez sur La Théière qui rit qui offre des tés et du chocolat chaud et plus loin, Les Salons de thés de Théophile proposent une bonne sélection de spiritueux dans une ambiance feutrée et chaleureuse.

Les clubs

Pour ce qui est des boites de nuit, vous devez comprendre que Genève est une ville de banquiers et de diplomates avec des enfants et une vie tranquille. Dans ce contexte, trouver un club peut se révéler être un véritable défi. Pour les plus braves d’entre vous, voici une courte liste. Monte Christo conviendra à ceux qui aime bien les sons latins, mais Mesdames, soyez averties que vous devrez faire face à des jeunes hommes audacieux, parfois un peu collants désireux de dance la salsa. Le MaD de Genève, à ne pas confondre avec le Mad de Lausanne) propose aussi des soirées de salsa plutôt sympas.

De plus, il y a le Java Club, au sommet du spectrum, qui est situé dans le sous-sol de l’Hôtel Kempinski est le choix des jeunes branchés (lire riches) de Genève. Attention, les portiers constituent l’antithèse de la courtoisie et ne laissent entrer que celles qui dépensent l’équivalent d’un mois de bourse pour une robe. Bienvenue aux à la semaine parisienne de la mode. B club et Platinium sont dans la même catégorie tandis que White and Silver attire une clientèle un peu plus âgée (30-35 ans). Il y a aussi La Sip, un bar sur la rue de Vieux-Grenadiers qui ne charge pas de prix d’entrée habituellement. On y joue de la musique hip-hop/top 40 et propose un dangereux coquetel nommé La Sip pour 10 CHF. Vous pouvez également aller chez Shakers, au bout de la rue du Mont-Blanc, un lieu de rassemblement pour les étudiants internationaux et les expatriés.

La Pirogue est un refuge hip-hop et R&B. Le Trois Huit, plutôt loin du centre-ville près de la frontière française est une alternative plus abordable. On y retrouve à la fois des banquiers et des fermiers français. Moa, à Vernier, et Bypass, dans le district de Acacias-Praille, sont des endroits plus abordables (mais le prix d’entrée est fixé à 20 CHF) qui offre de la bonne musique, de belles soirées, mais ils sont situés dans des secteurs plus industriels. Vous devrez vous armer de patience, ou d’une voiture, pour vous y rendre.

Vous allez certainement découvrir beaucoup plus d’endroits qui vous conviennent le mieux. Ce que vous devez faire absolument est d’aller faire la fête à Lausanne. La ville est plus petite, remplie d’étudiants et les prix sont sensiblement moins élevés. L’ambiance est plus détendue et vous ne devez pas vous habiller en tenue de ville pour aller dans une boite. Voici donc quelques propositions de bars à Lausanne : Bleu Lézard, Lapin Vert, King’s pub, Cult, Amnesia, Mad, et Atelier Volant.